déforestation
Dossier thématique
deforestation ressource eau

Les forêts, gardiennes de l’eau potable

Les forêts favorisent la santé des sols, donnant accès à une eau potable de bonne qualité

Lorsqu’il pleut, les gouttes d’eau touchent les feuilles de la canopée puis atterrissent au sol. Le feuillage amortit la chute de la pluie, une première protection contre l’érosion des sols. Une fois au sol, l’eau est retenue par la litière : feuilles mortes, branchage etc, lui permettant de s’infiltrer petit à petit dans le sol au lieu de ruisseler ou de s’évaporer directement. Cette litière permet aussi de conserver l’humidité du sol, ce qui le rend plus perméable aux apports en eau. Enfin, le système racinaire participe à la structuration du sol, dans lequel s’infiltre l’eau. Une partie de l’eau est retenue par les racines et alimente les végétaux, une autre partie continue sa route vers les nappes phréatiques.

En s’écoulant dans le sol, l’eau est filtrée de ses impuretés et polluants, grâce à la présence de bactéries, champignons, micro et petits organismes dans le sol. Dans les forêts préservées ou gérées durablement, le sol est naturellement riche (couche de litière importante, pas d’utilisation d’intrants chimiques, peu d’intervention), ses fonctions de filtre sont maintenues. Au contraire dans le cas d’une plantation intensive, les fonctions de filtration de l’eau sont menacées.

Dans les faits

Quand la déforestation menace l’accès à l’eau potable

L’augmentation des phénomènes de ruissellement, inondations et glissements de terrain impactent la qualité de l’eau. Les eaux de ruissellement érodent les sols, apportant une plus grande quantité de sédiment dans les cours d’eau. Les points de collecte d’eau sont alors pollués, procurant de l’eau de moins bonne qualité aux populations et augmentant le cout de traitement de l’eau potable dans les pays disposant de telles infrastructures.

Ainsi, une étude de 2019 montre qu’entre 2000 et 2010, une perte de 14% des forêts du Malawi a eu le même effet qu’une baisse des précipitations de 9% sur les ressources en eau du pays.

Crédits photo © Pure Julia (unsplash)

Les forêts maintiennent la structure des sols, évitant les ruissellements et la sédimentation des rivières

Les racines de la végétation participent à la structure du sol. Elles permettent d’éviter les ruissellements lors de fortes pluies et de retenir les sédiments. Les feuilles créent de l’ombre et protègent du vent, limitant l’assèchement du sol. Elles deviennent de la matière organique lorsqu’elles tombent, nourrissant et protégeant le sol. Les forêts maintiennent donc un sol en bonne santé, aussi bien physique, chimique que biologique.

Dans les faits

La déforestation cause l’érosion des sols, menaçant les écosystèmes aquatiques

Lorsque que les terres sont déforestées, le sol n’est plus protégé ni maintenu par la litière et les racines des arbres, il s’érode alors facilement. Lors des pluies, l’eau ruisselle sur le sol au lieu de s’y infiltrer, charriant avec elle les sédiments présents dans la couche supérieure du sol. Le sol s’en trouve appauvri, et les sédiments charriés rejoignent les cours d’eau, participant à l’ensablement des rivières et l’augmentation de la turbidité de l’eau (eau trouble).

Ces changements déséquilibrent les écosystèmes aquatiques : ils apportent un surplus de sédiments aux rivières, transformant leur composition chimique. Aussi, la turbidité de l’eau empêche la photosynthèse des organismes aquatiques, pouvant mener à l’eutrophisation (manque d’oxygène) de l’écosystème.

Cette eau chargée en sédiments peut arriver jusqu’à la côté, et par exemple mettre en péril les écosystèmes coralliens.

Crédits photo © Maarten Van Den Heuvel (unsplash)

Les forêts, au coeur du cycle de l’eau

Les plantes transpirent de l’eau : elles absorbent l’eau par leurs racines, puis l’évaporent par les feuilles. Cette transpiration permet la circulation de la sève et des nutriments, et évite l’échauffement des feuilles. Un chêne peut ainsi rejeter 1000 litres d’eau dans l’air par jour ! Cette transpiration des végétaux, couplée à l’évaporation de l’eau par les sols, forme l’évapotranspiration.

À l’échelle d’un massif forestier comme l’Amazonie, l’évapotranspiration est en partie responsable de la création de “rivières volantes” : des nuages constitués de la vapeur d’eau issue de l’évapotranspiration des forêts et des masses d’eau. Le massif forestier influence grandement le cycle de l’eau au niveau continental.

Dans les faits

La déforestation peut impacter le climat à des centaines de kilomètres de distance

Dans une étude de 2021, des chercheurs ont montré que la déforestation qui a lieu en Amazonie brésilienne perturbe le climat régional, jusqu’aux Andes péruviennes et boliviennes, se trouvant pourtant à plusieurs centaines de kilomètres. “À cause de la déforestation, les précipitations de la région seraient réduites de 20 à 40 % pendant la saison des pluies, aggravant les risques hydriques déjà élevés en raison de la perte des glaciers.”

La perte en couvert végétal de l’Amazonie brésilienne diminue le phénomène d’évapotranspiration, entraînant une baisse des précipitations et une augmentation de la température de l’air localement. Un impact qui met en lumière les enjeux internationaux des conséquences de la déforestation.

Découvrez le rôle de l’évapotranspiration dans la régulation du climat local

Découvrir

Crédits photo © Tobias Tullius (unsplash)

Cet article a été publié avec le soutien financier de l’Office français de la biodiversité, dans le cadre du programme de la Fresque de la Forêt développé et animé par la communauté all4trees.

office français de la biodiversité

Se former

Découvrez et participez à nos ateliers de la Fresque de la Forêt, un outil ludique, pédagogique et collaboratif pour comprendre les conséquences et les causes de la déforestation, et découvrir des gestes et solutions pour vous permettre d’agir au quotidien pour la préservation des forêts.

Déjà 1532 citoyens ont été formés. À vous de jouer ! 👉

Les conséquences de la déforestation

La déforestation entraîne une destructions des écosystèmes participant à la fragmentation et la disparition des habitats naturels. Ceci entraîne par la même occasion la disparition des services écosystèmiques rendus par les forêts, essentiels à la vie. Pourtant, l’activité humaine est en train de détruire massivement les écosystèmes forestiers à l’échelle mondiale, menaçant ainsi sa propre pérennité

deforestation biodiversite

Biodiversité

La déforestation entraîne une destruction des habitats naturels menaçant 80 % de la biodiversité terrestre, pour les espèces de la faune et la flore abritées par les forêts.

En savoir plus

déforestation changements climatiques

Changements climatiques, climat et micro-climat

La déforestation entraîne des émissions de CO2, contribuant aux changements climatiques et la perte de couvert forestier a un impact sur le climat et le micro-climat local.

En savoir plus

déforestation securite humaine

Sécurité humaine

La déforestation entraîne des problématiques de glissement de terrain, coulée de boue, augmentation des inondations et menace les besoins de subsistance d’une personne sur 5 dans le monde, dont les peuples autochtones.

En savoir plus

deforestation ressource eau

Ressources en eau

La déforestation entraîne une réduction de l’évapotranspiration, une perturbation du cycle de l’eau, menaçant les nappes phréatique et la disponibilité en eau potable.

En savoir plus

déforestation securite alimentaire

Sécurité alimentaire

La déforestation entraîne une érosion des sols et par la même occasion des sécheresses et de la désertification menaçant les productions agricoles.

En savoir plus

deforestation sante

Santé

La déforestation entraîne une perturbation des forêts tropicales qui augmente les risques d’épidémies et de propagation de maladies infectieuses par les insectes et des animaux.

En savoir plus

agir

Passez à l'action !

Réduisez votre consommation indirecte de soja

Découvrez les gestes et les solutions que nous avons identifiées pour vous permettre de réduire votre consommation de soja et lutter contre la déforestation au quotidien.

Je réduis ma consommation de viande 🍗
Je réduis ma consommation de viande 🍗

Découvrez des solutions pour réduire votre consommation de viande et ainsi réduire votre consommation indirecte de soja dans l’alimentation pour agir contre la déforestation au quotidien.

Je passe à l'action !
Je limite ma consommation de chocolat et de barres chocolatées 🍫
Je limite ma consommation de chocolat et de barres chocolatées 🍫

Découvrez des solutions pour réduire votre consommation de cacao et privilégier le chocolat n’étant pas responsable de déforestation.

Je passe à l'action !
Je vérifie que mes aliments ne contiennent pas d’huile de palme 📲
Je vérifie que mes aliments ne contiennent pas d’huile de palme 📲

Découvrez des applications et des listes qui vous aident à identifier si il y a de l’huile de palme dans les produits que vous consommez.

Je passe à l'action !

Calculez votre Empreinte Forêt®

Connaitre les impacts de vos habitudes de consommation sur la déforestation est une première étape au changement de comportement. Combien consommez-vous de café, de thé, de viande et de vêtements ? C’est en vous posant les bonnes questions sur votre mode de vie que vous pourrez agir de manière plus responsable et participer au quotidien à la lutte contre la déforestation.

Empreinte Forêt® est une initiative de l’association Envol Vert

Suivez-nous !

Retrouvez la communauté all4trees sur les réseaux sociaux , pour suivre nos actualités, et en apprendre d’avantage sur les causes et les conséquences de la déforestation.

Soutenir nos actions

Rejoignez la communauté des citoyens et des acteurs engagés pour la préservation et la restauration des forêts