Évaluation d’impact des projets de préservation et de restauration
 des forêts : pratiques et attentes

rapport enquete evaluation impact foret
Rapport d'enquête - évaluation d'impact des projets de préservation et de restauration des forêts : pratiques et attentes © all4trees (2021)

Résumé

Cette enquête, menée par la communauté all4trees du 15 avril au 07 mai 2021, à laquelle ont répondu 32 organisations (dont 75 % de porteurs de projets), a permis de réaliser un état des lieux de l’utilisation des indicateurs d’évaluation d’impact, de déterminer l’intérêt des acteurs pour la co-construction d’un référentiel et la mise en oeuvre d’un système participatif de garantie.

Même si les acteurs reconnaissent l’importance de l’utilisation des indicateurs, qui répondent à différentes fonctions utiles dans le cadre du développement d’un projet, les indicateurs d’impact restent moins fréquemment utilisés que les indicateurs de suivi, du fait d’importantes contraintes.

Les contraintes principales identifiées sont liées à la temporalité des projets de préservation et de restauration des forêts et à l’équilibre entre le coût de l’évaluation et les besoins financiers de la mise en oeuvre des activités. Suivre à long terme les projets, afin d’être en mesure d’évaluer l’impact des interventions, nécessite un temps de mise en oeuvre et des financements adéquats. Les réflexions portées par le Groupe de travail devront s’assurer de trouver un juste équilibre entre les besoins financiers nécessaires à l’évaluation des impacts et à la mise en oeuvre des projets.

Néanmoins, malgré ces contraintes, 85 % des répondants jugent utiles, voire essentiel (13%), de co-construire un référentiel d’indicateurs d’impact. 71 % des porteurs de projets déclarent avoir déjà développé et mis en oeuvre des indicateurs d’impact. L’enjeu du Groupe de travail sera avant tout de faciliter le partage d’expériences et d’engager un travail de capitalisation, permettant à l’ensemble des acteurs de s’inspirer des méthodologies existantes afin d’améliorer les pratiques.

En parallèle de ce travail de co-construction, un dialogue parties-prenantes entre porteurs de projets et mécènes est plébiscité, dans le but de pouvoir clarifier et faire converger les attentes des mécènes avec les contraintes liées aux réalités du terrain. Le Groupe de travail devra ainsi poser des bases de réflexion sur les modalités et sources de financement des projets, qui permettront de favoriser le développement de projets holistiques et de mettre en oeuvre des évaluations d’impact. Les conclusions  de ses réflexions seront également une opportunité pour co-construire un plaidoyer collectif à destination des bailleurs de fonds (privés et publics).

Enfin, même si 75 % des répondants estiment important, voire essentiel (25 %) d’être en mesure de garantir les impacts, afin de favoriser les financement des projets, la question des systèmes de certification et de garantie ne fait pas consensus. Ce sujet  devra être abordé à travers le Groupe de travail, afin de trancher sur la nécessité de garantir l’impact des projets ou bien de garantir la qualité de l’intervention. Ce sujet spécifique nécessitera également de questionner plus généralement les attentes des acteurs du secteur privé, en particulier les mécènes potentiels des projets de préservation et de restauration des forêts.

Rapport d’enquête

Téléchargez le rapport complet d’analyse de l’enquête sur l’utilisation des indicateurs d’évaluation d’impact pour les projets de préservation et de restauration des forêts.

rapport enquete evaluation impact
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Un e-mail de confirmation vient de vous être envoyé par e-mail (vérifiez vos spams) afin de valider la transmission du rapport d'enquête.
Maisons du Monde Foundation

L’animation du groupe de travail – « indicateurs d’évaluation d’impact » est rendu possible par le soutien financier de la Maisons du Monde Foundation, ainsi que les fonds propres de l’association all4trees, issus notamment des cotisations de ses membres et des organisations participantes.